Assurance emprunteur : après un décès, quelles sont les options pour le conjoint ?

25/09/2018 - Par Moncourtier.fr

Un décès est une épreuve très difficile à gérer à laquelle s’ajoutent des formalités et des difficultés auxquelles on ne s’attendait pas.
Lorsque le défunt laisse son conjoint avec un crédit immobilier en cours, beaucoup d’interrogations surviennent notamment la question du capital restant dû.

Achat immobilier et assurance emprunteur

L’acquisition d’un bien immobilier entraîne dans la majorité des cas la nécessité de faire un emprunt. Tout emprunt entraîne la souscription d’une assurance emprunteur, même si en théorie elle n’est pas obligatoire, en pratique elle est exigée dans toutes les banques. Lorsque cet achat est fait par un couple la question de la quotité pour l’assurance emprunteur se pose. Une quotité d'assurance désigne une répartition de la couverture entre emprunteurs et correspond à la part de capital à garantir. Par exemple, pour un prêt de 150 000 €, un emprunteur bénéficiant d'une quotité de 50 % sera couvert à hauteur de 75 000 €, soit la moitié du capital emprunté.
L’objectif de la banque et d’assurer la totalité du prêt en cas de décès ou d’invalidité. Pour le couple l’enjeux est différent, le plus important est de protéger l’autre en cas de décès.

La quotité d’assurance emprunteur : Un élément déterminant pour protéger au mieux son conjoint en cas de décès

La quotité de l’assurance emprunteur est à déterminer par les deux époux. Plusieurs choix s’offrent à eux :

- Les quotités peuvent être fixes, c’est à dire que lorsqu’elles s'additionnent elles couvrent l’emprunt à 100% (30/70, 40/60, 50/50, etc.). En cas de décès, l’assurance emprunteur remboursera la part équivalente à la quotité de la personne décédée.
- Une quotité peut également être variable pour l’un des deux époux (30%, 40%, 50%, etc.) et à 100% pour l’autre conjoint. En cas de décès du souscripteur ayant participer à une quotité plus faible son conjoint devra rembourser la part de la quotité restante alors que dans le cas inverse le prêt est remboursé en intégralité par l’assurance. Ce choix particulier convient aux couples dont les revenus diffèrent de manière importante.
- Le dernier choix qui s’offre aux couple est de souscrire à une assurance emprunteur avec une quotité à 100% pour les deux époux. Ce choix permet une protection optimale des époux. Si l’un des deux venait à décéder alors le prêt immobilier serait intégralement remboursé par l'assurance. Cependant, cette solution reste la plus coûteuse.

Le choix de la quotité est important, un courtier saura vous conseiller pour vous permettre de protéger au mieux votre conjoint en fonction de votre situation et de votre projet d'acquisition.


A la une

La santé prévoyance : n’attendez pas de prendre de l’âge pour y souscrire

19 October 2018 - Par Moncourtier.fr

Pourquoi faire appel à un courtier en travaux ?

17 October 2018 - Par Moncourtier.fr

Comment bien choisir son assurance auto ?

16 October 2018 - Par Moncourtier.fr
Moncourtier.fr est un guide de professionnels du courtage au service des particuliers et des entreprises.
Trouvez le courtier qui vous convient.
Suivez-nous: