Assurance Auto Moto : En cas d'accrochage faut-il le déclarer à l'assureur ?

04/05/2018 - Par Moncourtier.fr

Pour rouler sur la voie publique à 2 ou 4 roues, une assurance auto ou moto minimum est obligatoire. Elle garantit l’indemnisation des dommages causés aux autres. Toutes les autres garanties sont optionnelles.


Lors d'un petit incident tel que érafler ou rayer une carrosserie. On est tenté de ne pas avertir l'assureur et de régler les conséquences du dommage à l'amiable pour éviter le malus. Est-ce vraiment judicieux ?


Premièrement, la non déclaration à l'assureur n'est possible que lorsque l’autre personne impliquée est d’accord. En effet, refuser d’établir un constat et partir sans laisser ces coordonnées constitue un délit de fuite. Si l'automobiliste exige le constat, vous êtes obligé de le faire. Mais si les dégâts sont vraiment légers, vous pouvez tenter une négociation à l'amiable.
Cependant, même minime, un accrochage peut coûter cher. Un accident dont vous êtes responsable accroît votre prime d’assurance de 25 % contre 5 % par an pour les bonus. La négociation à l'amiable peut etre judicieuse dans certains cas mais encore faudrait il pouvoir évaluer les réparations au moment de l'incident.


Par exemple
 : Une simple retouche peinture peut couter 150 euros, une tôle enfoncée 300 euros et les tarifs sont variables selon le véhicule et le lieu où vous effectuez la prestation ( garage indépendant, concession automobile …). Sans prendre en compte la possibilité de dégats cachés.


Quel est le choix le plus sécuri
sé ?


Par précaution le mieux est de remplir un constat. Mettez-vous d’accord avec l’autre automobiliste pour ne pas l’envoyer tout de suite. Prenez des photos afin de faire évaluer le montant des réparations par un garagiste. Si il est élevé, envoyez le constat à votre assureur. Sinon, prenez en charge directement les dégâts.


Attention
/!\: Si l’autre automobiliste change d’avis et fait une déclaration à son assurance, il vous expose aux conséquences d’une non-déclaration.


A sa
voir
 : Selon le type de contrat souscrit vous ne disposez pas des mêmes couvertures en cas d'accident. Il est donc important de connaître toutes vos garanties.

Pour choisir le contrat d’assurance auto ou moto dont on a besoin, il faut tenir compte de la valeur du véhicule, son âge, son état et l’usage que l’on en fait. Les différents types de contrats :

L’assurance « au tiers »:
C'est l'assurance minimum légale obligatoire. Elle couvre tous les dommages matériels et corporels qu’un conducteur peut causer à autrui : conducteurs, véhicules, piétons, passagers de son propre véhicule et ceux des autres.
Cette assurance n’intervient donc jamais pour indemniser les dommages que l’assuré se cause à lui-même.
Au-delà de ce minimum légal, des garanties complémentaires peuvent s'y ajouter : assurance incendie, explosion, vol, bris de glaces, catastrophes naturelles... Cependant, dans la plupart des cas, une franchise reste à la charge financière de l’assuré.

L’assurance auto « tous risques » :
Elle donne droit à toutes les options possibles. Elle garantit une indemnisation complète non seulement pour autrui, mais aussi pour soi-même et son véhicule quelque soit les conditions.

Pour souscrire à une assurance auto adaptée à vos besoins, vous pouvez contacter un courtier proche de chez vous au lien suivant :https://www.moncourtier.fr/tro...


A la une

La santé prévoyance : n’attendez pas de prendre de l’âge pour y souscrire

19 October 2018 - Par Moncourtier.fr

Pourquoi faire appel à un courtier en travaux ?

17 October 2018 - Par Moncourtier.fr

Comment bien choisir son assurance auto ?

16 October 2018 - Par Moncourtier.fr
Moncourtier.fr est un guide de professionnels du courtage au service des particuliers et des entreprises.
Trouvez le courtier qui vous convient.
Suivez-nous: